Страница:L. N. Tolstoy. All in 90 volumes. Volume 38.pdf/323

Материал из Викитеки — свободной библиотеки
Перейти к навигации Перейти к поиску
Эта страница не была вычитана


C’est à cause de cela que je crois que toutes les mesures diplomatiques,[1] toutes espèces de congrès et de traités entre les pouvoirs, toutes ces mesures[2] ne peuvent aboutir. En nous occupant des traités diplomati[ques] entre pouvoir[s] sans nous, occuper de détruire la superstition de la nécessité et de la légalité de la guerre, nous ressemblons[3] à des gens qui ayant en leur pouvoir la clef de la porte par laquelle ils peuvent entrer dans l’intérieur de la maison font des efforts qu’ils savent être inutiles pour briser les murs.[4]

Nous avons devant nous des gens armés jusqu’aux dents se préparant à tuer[5] et tuant quand cela leur paraît nécessaire leurs semblables, et en discutant les moyens d’agir contre ce mal, nous cherchons midi à quatorze heure[s] nous inventons différents[6] moyens très fins et très spirituel[s][7] pour réagir contre ce mal et ne voulons pas voir le moyen si simple qui devrait se présenter à nous le premier, celui qui est en notre pouvoir et qui consiste dans la destruction des armes qu’employent ces gens pour s’entredétruire.

Les armes qu’employent ces gens pour se battre n’est pas autre chose que la superstition, les tromperie[s] et les suggestions qui sont employées contre les gens qu’on oblige à faire partie des armées.

Ceux qui s’entregorgent ne sont pas les Nicolas, les Wilhelm[s], les Edouards et autres, mais ce sont les homme[s] du peuple amenés par différentes ancienne[s] traditions et nouvelles suggestions et tromperies à agir contrairement à la loi morale et religieuse qu’ils professent à la loi de l’amour et aux commandem[ents] de la Bible qui défend le meurtre, et devenir soldats.

Et voilà que nous, des gens éclaire[s] et proffessant ou bien la doctrine religieuse chrétienne ou bien la loi morale[8] séculaire qui comme toute loi morale ne peut pas aprouver le meurtre ayant la possibilité d’ôter des mains[9] des combattants les armes, nous ne trouvo[ns] pas autre chose à dire qu’à nous adresser aux gouvernements en leur proposant des mesures qui rendront la guerre moins cruelle ou moins fréquente en leur proposant de diminuer leurs armées c. à d. de diminuer ce pour quoi ils existent c. à d. en leur proposant le suicide. Il devrait cependant être parfaitement clair que le[10] gouvernement ne consentira jamais non seulement à anéantir mais à diminuer leurs armées.

  1. Зачеркнуто: politiques
  2. Зач.: excepté la destruction de la superstition
  3. В подлиннике: resenblons.
  4. Зач.: de la ma[ison] ⟨qui ne⟩ ⟨a⟩ et entrer
  5. Зач.: leurs semblables et
  6. Зач.: procédés
  7. Описка: spipituel
  8. В подлиннике: séculière
  9. Слова: des mains повторены дважды.
  10. В подлиннике: les
313